DIY de Noël: Idées d’emballage de paquet cadeau

Noël approche, et on voit apparaître un peu partout des DIY (Do It Yourself, pour ceux qui connaissent pas) : comment faire son propre papier cadeau, ses décorations de Noël, et j’en passe. Et j’ai eu l’envie de te partager les différents types d’emballages que je fais lorsque je prépare mes paquets cadeaux. Ou comment éviter la monotonie, sans pour autant faire des choses compliquées et qu’on est pas doué!
Source
L’emballage
Au niveau de l’emballage du papier cadeau, il n’y a pas 36 manières de faire les choses. Par contre, il est possible lorsque l’on referme le dessus, de varier un peu la forme. Je m’explique: tu peux soit faire une fermeture droite et classique, soit t’amuser un peu.
Tout d’abord, avant de t’attaquer aux différentes techniques, je te recommande de scotcher la première partie du papier sur le cadeau lui-même. Ça évite les crises de nerfs, et le papier reste en place…
Dans un premier temps, tu peux t’amuser à faire un repli en triangle. Pour cela, il suffit simplement de faire un triangle avec le papier, pour que cela fasse une diagonale sur le paquet. La largeur de la diagonale va être fonction du restant de papier que tu as (s’il t’en reste beaucoup, tu peux faire une diagonale large).
Effet diagonale

Une autre possibilité :le faire en accordéon. Deux techniques possibles: l’accordéon qui donne de la dimension, et celle qui permet d’avoir un changement de couleur.

Pour le second, la technique est toute simple, et l’on a besoin simplement de replier le papier vers nous. Dans le cas de mon papier cadeau, il est doré à l’extérieur, argenté à l’intérieur. Je plie donc de façon à ce que l’argenté soit à l’extérieur. Si le papier a été mal découpé au départ (ce qui arrive souvent, avouons le), il suffit de le replier une deuxième fois, et TADA on a pas l’impression que ça a été coupé de travers.
Effet Accordéon
L’autre méthode demande un peu plus de dextérité, mais n’est pas très compliqué. C’est sur le principe de l’accordéon en papier. Il faut replier le papier de façon à ce que le doré reste toujours au-dessus, comme pour faire un accordéon en papier, ou un éventail. En décalant un tout petit peu, c’est-à-dire en faisant une largeur différente, on ajoute une sorte de dimension, que je trouve sympa.
Les noeuds
Je suis pas une spécialiste de l’emballage, mais je m’amuse toujours avec les nœuds.
Première possibilité, qui implique d’avoir deux rubans de couleurs différentes, le double enrubannage.
Il suffit de prendre deux rubans de couleurs différents (violet et blanc, rouge et vert, c’est au goût de chacun), et de faire l’encadrement du paquet. J’arrive à prendre les deux en même temps. Si tu as un peu de mal, je te conseille de prendre du Scotch transparent, et d’entourer tes rubans tous les 5 cm environ, pour qu’ils ne bougent pas trop, ou de les coller directement au paquet. Après, il suffit des les réunir en un gros nœud.
3 encoches faites aux ciseaux
Après, pour avoir un effet fils d’ange, si je puis dire, il suffit d’abord de les « boucler » avec une paire de ciseaux (la lame le long du ruban, et on tire vers nous). Il est plus facile de « boucler » les rubans avant de les couper. Ensuite, il suffit de faire des petites encoches (de la largeur que l’on souhaite, ici j’en ai fait 3). ET DE TIRER DOUCEMENT, en y allant trop vite on risque de casser le ruban, et en allant doucement on peut corriger la direction pour éviter que le ruban ne casse en plein milieu. On peut ensuite soit faire un noeud et laisser les fils dépassés soit simplement faire un amas, en roulant tout autour du noeud central.
Double enrubannage
Un autre effet possible, c’est de rajouter des noeuds en papier. Je n’avais que du papier de soie à disposition, mais si le papier cadeau est en papier, il est possible de le réaliser avec. Pour cela, on découpe des bandes de largeur 5 cm, et de longueur entre 10 et 15 cm. On plie le papier de manière à ramener l’extérieur vers l’intérieur, de manière équitable. De cette manière, on obtient un papier qui commence à être arrondi.
On replie les extrémités au centre, puis on rapproche le haut et le bas.
Par la suite, on replie au milieu de façon  à ce que le haut et le bas se rapprochent. De cette manière, on obtient un nœud. Il suffit alors de le lier avec le ruban au paquet en faisant un simple nœud bien serré. Et on répète une deuxième fois la manip, pour obtenir un second nœud. Et on le fixe cette fois-ci dans l’autre sens, de façon à ce que cela ressemble à un gros nœud à 4 branches, ou une fleur à 4 pétales dans le cas du papier de soie. On peut ajouter de la dimension, en écartant bien les côtés du nœud.

 

Inversion du papier, avec l’effet triangulaire
Et enfin, un autre moyen d’enrubanner le paquet est de le faire en diagonale, comme le montre ma photographie. Comme pour les autres techniques, en cas de difficulté, un morceau de Scotch transparent aide toujours à fixer de l’autre côté, pour éviter que ça bouge. Ensuite, on fait un nœud, comme on le souhaite.
Effet inversé et diagonale (il me manquait du ruban pour avoir un plus bel effet)
Voilà qui termine mon DIY d’emballages, en espérant que cela t’as donné des idées, et que mes explications étaient claires 😉
Lauriane
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s